Archives du mot-clé Afrique

Des photos d’animaux!!!

Chose promise, chose due. Je mets enfin en ligne mes photos de safari. Vous allez voir qu’il y a beaucoup de girafes, mais elles sont belles les girafes. Je n’ai vu aucun gros félin… Ça veut dire que je suis obligée de faire un autre safari un jour.

Publicités

Sont-ce des hippopotames?

Au début de mon séjour en Ouganda, j’ai fait un safari de 3 jours à Murchison Falls. C’est, disons-le, une superbe manière de débuter un voyage en Afrique! J’ai vu des girafes, des éléphants, des phacochères, des antilopes, des babouins, des crocodiles du Nil, une hyène, une tonne d’oiseaux différents, des hippopotames, des hippopotames… et des hippopotames. Aucun gros félin par contre.

J’ai pris plein, plein, plein de photos. J’en mettrai en ligne à mon retour à Montréal, parce que d’ici, ce serait beaucoup trop long. Juste ouvrir gmail ça prend 15 minutes… Mais pour l’instant je peux tout de même partager une anecdote de mon safari.

Pour la durée du safari, nous dormions dans une tente « prospecteur » au camp de base de l’expédition. À notre arrivée, on nous indique qu’il faut ne faut absolument pas laisser de nourriture ou de produits qui sentent bon dans les tentes car il y a des phacochères autour du camp qui n’hésiteront pas à se ruer à l’intérieur. Effectivement, il y avait des phacochères qui broutaient l’herbe autour des tentes. Donc on enlève nourriture, savon, crème solaire, ou autres produits odorants de nos sacs et on les laisse dans les bacs prévus pour ça.

On se couche tôt car il faut se lever à l’aube pour avoir la chance de voir les animaux dans le parc. Au milieu de la nuit, je me réveille. Il y a un animal près de la tente qui broute à un rythme régulier. J’ai l’impression qu’il est vraiment, vraiment proche. Je l’entends respirer, mastiquer, et j’entends le bruit quand l’herbe est arrachée. Je me demande si c’est un phacochère, mais j’oublie vite cette option parce que ces animaux sont diurnes (actifs le jour). Ensuite, je me dis que c’est possiblement un hippopotame…

Plus tôt dans la journée, alors qu’on faisait une randonnée près des chutes Murchison, notre guide s’est arrêté et a pris dans ses mains un tas de merde d’hippopotame. Outre me dire que je ne voudrais pas lui serrer la main après la rando, j’ai tout de même réussi à écouter ce qu’il avait à dire. Il nous a fait remarquer que les excréments d’hippos, c’est majoritairement des bouts d’herbes. Et il nous a expliqué que les hippos sont très actifs la nuit : ils marchent plusieurs centaines de mètres pour s’alimenter en solitaire. Ils doivent manger entre 60 et 80 kilos d’herbe par jour!

L’hypothèse hippopotame fait beaucoup de sens. Donc, je l’entends à quelques mètres de moi. Je n’ose pas bouger, ni faire de bruit. Ça a l’air bien calme et gentil quand ça se baigne le jour, mais c’est une méchante grosse bête!

Hippos dans l'eau, au parc national Murchison Falls

Hippos dans l’eau, au parc national Murchison Falls

Puis, Tyler me demande tout bas si je suis réveillée, et il dit aussi qu’il pense que c’est un hippo. Quelques minutes plus tard, il voit l’ombre de la bête à travers la tente. Hypothèse confirmée. Ça m’a pris un petit moment à me rendormir, mettons.

Le tourisme, ça commence dans l’avion

La première portion touristique du voyage aura eu lieu depuis les airs.

D’abord à bord d’Audrey Hepburn, puis ensuite de cet avion au nom imprononçable.

En quittant Montréal, j’ai suivi le fleuve un moment, puis on n’a bientôt vu que des nuages. Quelques heures plus tard, après deux heures de sommeil peu réparatrices, j’aperçois la côte hollandaise, quelques bateaux sont amarrés au large.

Depuis Amsterdam, direction sud.

Premier paysage spectaculaire : les Alpes! C’est assez incroyable de voir des airs que certains villages soient nichés si hauts.

Après l’Italie, la mer méditerranée, le nord de l’Afrique, l’avion survole le désert du Sahara. On dirait un paysage lunaire.

Sand takes over the landscape

Sand takes over the landscape

Et il y a finalement tellement de sable qu’on dirait un gros nuage beige sous l’avion.

Sahara_01

Sand everywhere

Je ne sais pas si j’irai un jour, le désert ne m’appelle pas (Y a pas de poissons là-bas). N’empêche, c’est vraiment beaucoup de sable, tout ça.

Faque… je blogue

Ça fait quelques temps que je me dis que je devrais documenter mes séjours sur le terrain, mais que je ne le fais pas. Est-ce que j’ai vraiment quelque chose à dire d’intéressant? Pourquoi ne pas seulement partager des photos et quelques statuts sur Facebook?

Mais là, avec mon départ imminent sur le terrain en Afrique, je me lance.

Est-ce que je bloguerai souvent? Est-ce que ce sera intéressant pour d’autres gens que mes proches? Est-ce que je maintiendrai ce blogue à mon retour? Je ne peux rien promettre pour l’instant.

On verra, comme dirait l’autre!